Didacticiels,
technocollège
& géologie amateur

Définition (k,l,m,n)

dimanche 27 juin 2010 par Laurent SENEZ

DÉFINITION DES TERMES GÉOLOGIQUES

Entre guillemets est rappelée la signification littérale de la plupart des termes.

K

klippe : mot allemand signifiant écueil ; désigne un lambeau isolé, déplacé tectoniquement (témoin d’une nappe démantelée).


L

laccolite : massif plutonique concordant en forme de lentille


lépidoblastique  : texture de roche métamorphique où dominent les minéraux étirés dans un plan (comme des "écailles").


lépidodendron :« arbre à écailles » ; ptéridophyte du carbonifère dont l’écorce porte des cicatrices foliaires losangiques disposées en hélice autour du tronc et rappelant des écailles.


lépidolite:mica, de teinte violacée (à lithium)


leucite : feldspathoïde potassique de couleur blanche


leucocrate : « où dominent les minéraux blancs » ; roche à 90 à 65% de minéraux blancs ou coupholites.


lignite : « pierre de bois » ; charbon naturel fossile cénozoique et mésozoïque, noir à brun, compact, qui présente des lits végétaux encore bien conservés.


limnique : « lacustre »


limnologie : « science des lacs » ; science ayant pour objet l’étude physique ou biologique des lacs.


lithologie : étude des caractères des roches, tant au point de vue pétrographique que stratigraphique et sédimentologique.


lithomarge : « à la marge des pierres » ; horizon inférieur d’un sol ferralitique, formé d’argile tachetée, situé juste au dessus de la zone de départ.


lithophage : « mangeur de pierre » ; désigne des mollusques qui creusent des cavités dans les roches pour s’y loger.


lithophile : « ami des pierres » ; désigne les éléments, abondants dans l’écorce terrestre, qui entrent de préférence dans la constitution des silicates, minéraux "pierreux" (ex : Si, Al, Ça, Mg, Na, Be ...)


lopolite : massif plutonique concordant en forme de cuvette plate.


M

macle : « tache » ; association d’individus cristallins de même espèce selon des lois géométriques ; le nom fait allusion aux inclusions noires de l’andalousite qui dessinent une fausse macle.


macrocristal : grand cristal, toujours visible à l’oeil


macroscopie : « vue en grand » ; observation à l’oeil


magma : masse pâteuse constituée par un mélange de gaz, de liquide silicate et de cristaux précoces ; roches magmatiques : roches formées à partir d’un magma.


magnétomètre : appareil servant à comparer l’intensité du champ magnétique terrestre en divers points.


magnitude : « grandeur » ; exprime l’intensité d’un tremblement de terre


malachite : carbonate hydraté de cuivre d’une belle couleur verte, chatoyante


mégacristal : « grand cristal »


méga-ondation : désigne en tectonique de vastes ondulations déformant un vieux bouclier


mélanocrate : « où dominent les minéraux noirs » ; roche à 9O à 65% de minéraux noirs ou barylites.


mésocrate : où les minéraux blancs et noirs sont en quantité subégale


mésozoïque : ère secondaire (23O à 65 M.A.)


mésozone : zone de degré moyen d’intensité dans le métamorphisme régional.


meta : préfixe indiquant que la roche éruptive ou sédimentaire désignée à sa suite (ex : métadolérite, métabasalte, métagabbro, métagrauwacke) a été transformée par le métamorphisme tout en conservant encore une structure originelle reconnaissable


métallogénie : étude des gîtes métallifères et de leur genèse dans leur contexte géologique.


métallographie : étude descriptive des minerais


métamorphisme : « changement de forme » (cf.métamorphose) ; ensemble des phénomènes qui entraînent la transformation des roches en profondeur sous l’action d’agents internes.


métasomatisme ou métasomatose : « changement de corps » ; transformation et modification chimique d’une roche par échanges d’éléments grâce à la circulation de fluides dans le métamorphisme régional mais aussi dans la diagenëse (ex : silicification, dolomitisation). Ce phénomène provoque la substitution d’un minéral à un autre, parfois sans modification des formes (voir pseudomorphose).


météorite : fragment d’un corps céleste tombé sur la Terre


micrite : - contraction de "calcite microcristalline" ; boue calcitique très fine à grains polyédriques à faces subplanes de 1 à 4 microns de diamètre.


microcline : « peu incliné » ; feldspath potassique triclinique, mais avec des angles proches de 9O°.


microlite : « petite pierre » ; petit cristal (inférieur au millimètre en général) de feldspath automorphe, développé en forme de tablettes. Les microlites sont très abondants dans les roches d’épanchement, a texture microlitique ; le terme s’applique aussi à d’autres cristaux


micropaléontologie : - branche de la paléontologie qui étudie les organismes fossiles de petite taille (foraminifères, ostracodes, radiolaires ...).


microscopie : observation des petits objets, peu distincts ou indistincts à l’oeil à l’aide d’un appareillage optique ou électronique.


migmatite : « roche de mélange » ; intermédiaire entre les roches métamorphiques profondes et les roches éruptives, entre granité et gneiss essentiellement, formée par fusion partielle (anatexie), avec ou sans apports extérieurs.


minéralogie : étude des minéraux constitutifs de l’écorce terrestre


miocène : - époque « moins récente » ; avant-dernière période du tertiaire ou cénozoïque (de 26 à 10 M.A. environ).


monoclinal : « incliné d’un seul côté » ; désigne une structure dans laquelle les couches sont inclinés dans un même sens (fréquent dans les bassins sédimentaires).


monoclinique : système cristallin dont le primitif est un prisme à base rectangulaire "incliné d’un seul côté" et déterminé par un angle supérieur à 9O° et deux angles droits.


monogénique : « à une seule origine » ; (ex : caldeira monogénique née d’un seul événement ; volcan monogénique né d’un type d’activité unique).


monolithe : « une seule pierre » ; bloc monolithique : roche d’un seul tenant ; par extension, très grosse pierre.


morphoscopie : « examen de la forme » ; technique utilise en sédimentologie/ consistant à examiner la forme des éléments (grains/ cailloux/ galets) d’un sédiment en vue d’en retrouver le mode de transport


multiforme : présentant des formes variées


mylonite : roche broyée par des actions tectoniques, dont les minéraux sont déformés, écrasés/ réduits en une purée de débris (du nom de Mylon de Crotone, athlète grec du VIè s.av.J.C. ; la légende dit que/ confiant dans sa force, il voulut fendre un tronc d’arbre de ses mains ; mais ses doigts restèrent prisonniers, il ne put se dégager et fut dévoré par des bêtes sauvages)


N

nématoblastique : texture de roche métamorphique à minéraux étirés, en aiguilles


néogenèse : « nouvelle génération » ; indique par exemple l’origine des tufs ignimbritiques qui apparaissent au-dessus d’une coulée de lave mousseuse, extrêmement riche en bulles de gaz qui éclatent en fournissant de fins fragments vitreux (parois de bulles, fils ponceux ...) ; se dit aussi des minéraux nouvellement formés et non hérités dans les roches métamorphiques, sédimentaires ou résiduelles, ou dans les sols.


néolithique : âge de la « pierre nouvelle » = âge de la pierre polie plus récente de l’âge de la pierre.


néritique : « coquiller » ; dépôts marins de la plate forme continentale


nésosilicate : « silicate en îles » à tétraèdres SiO4, isolés les uns des autres.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Statistiques | visites : 58053

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Géologie amateur  Suivre la vie du site Culture géologique  Suivre la vie du site Lexique géologique   ?