Didacticiels,
technocollège
& géologie amateur

Définition (d,e,f)

jeudi 13 mai 2010 par Laurent SENEZ

DÉFINITION DES TERMES GÉOLOGIQUES

Entre guillemets est rappelée la signification littérale de la plupart des termes.

D

dendrite : association de cristaux squelettiques disposés de façon ramifiée, arborescente


diaclase : « fissure » ; cassure de très faible ouverture, sans mouvement de part et d’autre


diadochie : « substitution » ; les règles de diadochie indiquent dans quelles conditions des ions peuvent se substituer l’un à l’autre dans un édifice cristallin


diagenèse : ensemble des transformations qui affectent les sédiments à faible température et pression, non loin de la surface, sans effacer leur caractère sédimentaire


diapir : « qui perce à travers » ; pli dont le noyau passe à travers les couches sus-jacentes en les rebroussant au contact


digité : découpé comme le contour des doigts de la main


dinosauriens : « lézards terribles » ; reptiles fossiles de très grande taille de l’ère secondaire (ex : dinosaure, diplodocus, farontosaure ...)


discontinuité : « absence de continuité » ; en stratigraphie, une discontinuité est marquée par un contact entre deux termes stratigraphiques superposés indiquant un arrêt de la sédimentation ou une érosion durant une certaine période


discordance : « absence de concordance » ; traduit une discontinuité : deux assises sont discordantes lorsque la surface de base de l’assise supérieure fait un certain angle avec les surfaces de stratification de l’assise inférieure (discordance de stratification, discordance de ravinement)


dismicrite : micrite dont le dépôt a été dérangé


disthène : silicate d’Aluminium à « double dureté »


dodécaèdre : solide à 12 faces


ductile : qui a la propriété de conduire la chaleur, l’électricité


dynamométamorphisme : transformation des roches dues à la seule action de la pression


E

échinides : échinodermes globuleux et libres à test calcaire, aussi appelés oursins


échinodermes : « à peau d’oursin » invertébrés marins à symétrie rayonnée et bilatérale


électron : particule chargée qui gravite autour au noyau de 1’atome


ellipsoïde : « a aspect d’ellipse » ; en réalité, volume engendré par une ellipse tournant autour de l’un de ses axes


énallogène : « formé ailleurs » ; se dit d’enclaves de roches provenant d’un autre milieu et véhiculées par une lave


énantiomorphe : « de forme opposée » ; forme cristalline appartenant à une hémiédrie holoaxe


endogène :« engendré à l’intérieur » ; se dit de roches formé&s en profondeur (magmatiques et métamorphiques)


endoréique : « qui coule vers l’intérieur » ; désigne les bassins où les eaux courantes n’atteignent pas la mer mais se perdent dans les terres ou constituent des lacs


éocène : « début du récent » ; époque du tertiaire de 55 à 35 M.A. environ, un peu après le début du cénozoïque


éolien : dû à l’action du vent


éolisé : façonné par les particules transportées par le vent


épicontinental : « sur le continent » ; désigne par exemple une mer peu profonde, située sur une croûte continentale


épigénie : « naissance sur »
- substitution d’un minéral à un autre avec ou sans modification de la composition chimique et généralement conservation de la forme initiale. Ex : pyrite en rhomboèdres prenant la place de calcite, test d’ammonites épigénisé en pyrite, mais aussi calcite remplaçant aragonite avec augmentation de volume de 8%
- désigne aussi un creusement des vallées sans rapport avec la structure tectonique et le relief actuels (cf.antécédence et surimposition


épirogenèse : contraction d’épéirogenèse ; « genèse d’un continent » ; ensemble des phénomènes épirogéniques,entraînant transgressions et régressions


épirogénique : désigne des mouvements verticaux d’affaissement ou de soulèvement qui affectent une vaste région


épizone : zone supérieure du métamorphisme régional


équant : une structure est équante si les minéraux ne sont pas orientés


eutectique : « fondant bien » ; dans un système à plusieurs constituants dont on étudie la fusion et la cristallisation, c’est un point du diagramme correspondant à une température et à un mélange bien déterminés :
- c’est à cette température (T,eutectique) que débute la fusion ou que finit la cristallisation du mélange ;
- le premier liquide qui apparaît au début de la fusion et le dernier liquide avant la fin de la cristallisation ont la même composition (composition eutectique) qui est indépendante de la proportion de chaque constituant


exogène : « engendré à l’extérieur » ; se dit des roches formées à la surface de l’écorce (sédimentaires et résiduelles)


exoréique : « qui coule vers l’extérieur » ; désigne les régions où les eaux s’écoulent vers la mer


exoscopie : examen de l’extérieur ; technique utilisée en sédimentologie, consistant à examiner la surface de grains, cailloux, galets d’un sédiment pour en tirer des renseignements sur son histoire


F

faciès : « visage » ; ensemble des caractères d’une roche permettant de reconstituer son milieu et son mode de formation


feldspath : mot allemand « signifiant spath des champs » (tout minéral à clivage facile est un "spath") ; famille de tectosilicates de K, Na, Ca


fibroradié : en fibres rayonnant à partir d’un point


fissile : qui peut être fendu, coupé


foraminifëres : « porteurs de trous » ; protozoaires marins enfermés dans une coque en général calcaire et souvent percée de pores par où passent les pseudopodes



Accueil du site | Contact | Plan du site | Statistiques | visites : 56322

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Géologie amateur  Suivre la vie du site Culture géologique  Suivre la vie du site Lexique géologique   ?