Didacticiels,
technocollège
& géologie amateur

L’origine du vent

samedi 1er septembre 2012 par Laurent SENEZ

L’origine du vent ?

Le vent est un mouvement des masses d’air de l’atmosphère. Il peut apparaître sur n’importe quelle planète disposant d’une atmosphère gazeuse. Ces mouvements de masses d’air sont provoqués par deux phénomènes se produisant simultanément : un réchauffement inégalement réparti de la surface de la planète par l’énergie solaire et la rotation de la planète.
Les flux d’air sont produits par la variation des températures. Le soleil réchauffe les régions situées autour de l’équateur, à latitude 0, bien plus qu’il ne réchauffe les autres parties du globe. Avec une densité plus faible que l’air froid, l’air chaud s’élève jusqu’à une altitude d’environ 10 km. Ensuite il s’étend vers le nord et le sud. Si la terre ne tournait pas, les courants d’air iraient jusqu’aux pôles Nord et aux pôles Sud avant de redescendre (suite au refroidissement) et de retourner à l’équateur.

Les vents globaux

L’atmosphère entourant la terre est aussi appelée troposphère. Les vents qui sévissent dans cette zone sont les vents globaux encore appelés vents géostrophiques.
On les trouve à des hauteurs supérieures à 1000m. de part l’altitude, il est difficile de les utiliser dans le domaine de l’éolien.

Les vents de surface

Jusqu’à environ 100 m de hauteur, l’influence de la surface du sol sur les vents est importante. Ainsi, la rugosité du terrain,les déserts, les forêts ainsi que les obstacles naturels ou artificiels peuvent freiner le vent. A cause de la rotation de la terre, les directions des vents près de la surface diffèrent également un peu de celles des vents géostrophiques .En matière d’énergie éolienne, ce sont les vents de surface et leur capacité énergétique qui présentent le plus grand intérêt.

Les vents locaux

Brise de mer et brise de terre

Certains types de vents peuvent être produits par des caractéristiques géographiques locales. Ces types de vents agissent sur de petites étendues et sont le résultat de la géographie régionale particulière ; on les nomme alors vents locaux.
Les brises de terre et de mer sont des vents locaux qui se produisent sur les zones côtières. Elles sont engendrées par la différence de température entre la surface de la terre et la surface de la mer.
Le sol, du sable par exemple, a une capacité calorifique beaucoup plus faible que la mer. de jour la terre se réchauffe ainsi que l’air qui la surplombe. Cet air chaud s’élève, l’air froid qui surplombe la mer est aspiré par la monté de l’air chaud et vient vers la côte : c’est la brise de mer.
De nuit la terre se refroidit, la mer est plus chaude, le phénomène inverse s’installe : c’est la brise de terre.

Les brises de versants

Par beau temps, avec une bonne et forte insolation, l’air réchauffé au contact du versant crée une aspiration oblique de l’air le long de la pente. Quand celles-ci entraînent de l’air humide, il se forme un chapeau nuageux sur la ligne de crête. Les brises de versants se déclenchent un quart d’heure ou une demi-heure après l’apparition du soleil et cessent très vite après le retour de l’ombre sur le versant. La nuit , les brises sont descendantes.
Le même phénomène engendre les brises de vallée quelques heures après le lever du soleil. Le vent souffle de l’aval vers l’amont toute la journée. La nuit et au début de matinée c’est la brise de montagne le vent est orienté de l’amont vers l’aval. A Grenoble, dans la cluse Voreppe, les brises de vallée sont comprises entre 5 et 8 m/s tandis que le brise de montagne est de 3,5 m/s.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Statistiques | visites : 56326

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Technocollège  Suivre la vie du site Ressources  Suivre la vie du site Les éoliennes  Suivre la vie du site Le principe de fonctionnement   ?