Didacticiels,
technocollège
& géologie amateur

Essai de mise en mouvement

samedi 14 septembre 2013 par Laurent SENEZ

En premier lieu, il va falloir installer le logiciel Arduino (Arduino et sont archive ) qui sert d’interface en interprétant le GCode envoyé par le logiciel Pronterface et en le traduisant en mouvement sur la Mendel.

Installation du logiciel Arduino

Téléchargez, décompressez et installez IDE.Vous devez utiliser la version 2.0 ou celle suivante. Téléchargez et décompressez Gen7 Arduino IDE Support 2.0 package. Trouvez les dossiers Gen7 dans ce paquet et les déplacer dans le dossier hardware situé à l’intérieur du dossier Arduino. Il y a aussi des instructions d’installation à l’intérieur du package Gen7 Arduino support IDE.
Lancez votre Arduino IDE. Sous Menu -> Outils -> Type de carte , sélectionnez votre variante de carte Gen7 (il devrait y avoir six nouvelles entrées).
Ils diffèrent selon le type de processeur et la vitesse d’horloge.
Puis, Sous Menu -> Outils -> Port série, sélectionnez le bon Port série / port COM. Attention la carte GEN 7 doit être connecté au port USB de vôtre ordinateur.

Premier chargement du firmware

Après avoir assemblé la carte et avant d’installer un firmware complet, il est intéressant de charger un petit firmware de test, pour vérifier la connexion et le bon fonctionnement du microcontrôleur.

vous trouverez le firmware de test dans le repertoire repository in Gen7’s Github .

Note : le microcontrôleur ATmegas fourni dans les kit de Traumflug ou de paoparts.com ont déjà ce firmware de test préchargé, afin que vous puissiez vérifier que votre ATmega travaille bien, même avant de brancher la ligne série. Vous pouvez télécharger le firmware SetupTest une seconde fois, juste pour s’habituer au processus de téléchargement.

Allons-y ! :

Télécharger ce fichier SetupTest.ino. Si ce fichier s’ouvre dans la fenêtre du navigateur, faites un "Enregistrer sous ...".
Préparez votre Gen7 en branchant la fiche d’alimentation, et la prise USB et ainsi de suite.
Démarrez l’environnement de développement (IDE) Arduino.
Avec l’IDE arduino , ouvrir SetupTest.ino. Il vous sera demandé si vous voulez créer un dossier du même nom, cliquez sur "Oui".
Assurez-vous que le bon port USB est toujours sélectionné dans le menu Test. cliquez sur le bouton "Téléverser" (bouton au bout de la flèche rouge). Après une seconde ou deux, vous devriez voir quelque chose comme dans le champ de texte en noir, et après une seconde de clignotement sur le connecteur série, il doit répondre "done uploading." juste au-dessus de ce champ de texte.

Maintenant, vous pouvez supposer que le téléchargement d’un firmware fonctionne. Trois ou quatre secondes après le téléchargement, l’alimentation doit se remettre en fonctionnement, elle fait clignoter les LED de HEATER1 plusieurs fois et ré-éteint l’alimentation. La même chose se passe après chaque appui sur le bouton Reset de la carte, indépendamment de l’IDE ou de la connexion USB.

Le Teacup Firmware

Les instructions simples d’ installation de Teacup montrent comment le faire. Certains réglages sont nécessaires pour la carte Gen7 :

Vous aurez préparé vôtre Arduino IDE Gen7 comme expliqué ci-dessus. Télécharger Gen7 branch Renommez le config.gen7.h et ThermistorTable.gen7.h présent dans le répertoire en config.h et ThermistorTable.h . C’est parfait pour les premiers essais. vous pourrez faire bouger les axes.

Par la suite, vous devrez modifier votre fichier config.h (et peut être ThermistorTable.h) pour qu’ils correspondent à votre machine et à votre configuration. Ce fichier Config.h comprend beaucoup de commentaires pour vous aider, mais on verra cela plus tard !!!

Premiers tests

Lors des premiers tests nous auront à vérifier les capteurs de fin de course X, Y et Z ainsi que les moteurs pas à pas X, Y et Z sans oublier le moteur de l’extrudeuse.
Pour pouvoir faire les tests il faut que l’ordinateur soit allumé le logiciel Arduino ouvert la carte GEN7 connectée à l’ordinateur est alimentée. La Mendel est connectée à la carte.
Vérification des capteurs de fin de course
Pour passer une commande en G-code directement nous allons ouvrir le moniteur série (flèche rouge sur la figure). Une fenêtre s’ouvre comme dans la figure ci-dessous.
Appyez sur le bouton Reset de la carte, il devrai s’afficher le message suivant(voir figure ci-dessous). Dans la ligne en hausse de la fenêtre taper le code M200 puis cliquez sur envoyer. Dans la partie moniteur vous verrez apparaître les valeurs les capteurs optoélectroniques. Si la barrière optoélectronique n’est pas coupée vous obtiendrez zéro tandis que si la barrière optoélectronique et coupée par exemple avec un morceau de carton vous obtiendrez 1.
À chaque test vous devez envoyer le code M200.
Vérification du bon fonctionnement des moteurs pas à pas
Avant la vérification vous devez modifier la valeur des pas pour la commande des moteurs pas à pas. La valeur par défaut est le demi-pas. Diminuer la valeur des pas pour les moteurs permet d’avoir un fonctionnement plus lissé, mais augmente également la charge de calcul pour l’ATmega. La plus petite des commandes possibles est de 1/16eme de pas. Voici le Tableau des pas :

S1S2Division du pas
libre libre 1/2 pas
libre occupé Non alloué
occupé libre 1/8eme de pas
occupé occupé 1/16eme de pas

S1 est le switch occupé et le S2 est libre se qui indique un moteur pas à pas piloté au 1/8eme de pas (c’est mon axe Z). Vous êtes libre de choisir des paramètres différents pour chacun des moteurs, Pour ma part j’ai choisi eme de pas pour les tiges filetées de l’axe (Z) et 1/16eme de pas pour les axes à courroie (X, Y), ainsi que 1/16eme de pas pour l’extrudeuse(E). Passons maintenant à la commande moteur...
Voici une méthode empirique que vous pouvez utiliser :
Vous ne pouvez régler qu’un seul axe à la fois.
Assurez vous que l’axe coulisse librement, lors que le moteur n’est pas alimenté. il ne sert à rien d’aller plus loin si vous rencontrez des points durs mécaniques. Réglez le problème de points durs avant de continuer.
Tourner le potentiomètre de réglage, de la carte pololu, à fond dans le sens inverse des aiguilles d’une montre (voir figure).
Puis tourner le potentiomètre de 1/8eme de tour dans le sens des aiguilles d’une montre.
Envoyez une commande de mouvement à l’axe X en G-code. Pour cela taper dans la ligne de commande du moniteur série le code suivant :
G1 F50 X10
G1 indique un déplacement à petite vitesse ; F50 indique la vitesse de déplacement et X10 indique pour le moteur de l’axe X pour un déplacement de 10mm.
Cette expérience nous renseigne sur le moteur piloté, le sens de rotation du moteur et si la carte pololu est bien réglée.
Si le moteur n’est pas celui de l’axe X, il suffit de connecter le moteur de l’axe X sur le connecteur du moteur qui a tourné. A partir de là, reprendre le réglage du potentiomètre de la carte pololu.
Si le plateau (lit chauffant) ne vient pas sur l’avant de la machine c’est que le moteur tourne à l’envers. Pour le faire tourner dans le bon sens il suffit d’inverser deux fils du connecteur comme sur la photo où M1 est la connexion standard et M2 la connexion inverse.

Si le moteur fait du bruit, mais sans mouvement, ou si vous avez la sensation de perdre des pas, tournez de 1/8eme de tour dans le sens des aiguilles d’une montre. Votre moteur tourne sans perdre de pas, tourner de 1/8eme de tour dans le sens des aiguilles d’une montre pour avoir une marge de courant.
Répétez ces opérations sur chaque axes. Voici les différentes instructions :
G0 F50 X10 pour l’axe X en grande vitesse
G1 F50 Y10 pour l’axe Y en basse vitesse
G0 F50 Y10 pour l’axe Y en grande vitesse
G1 F50 Z10 pour l’axe Z en basse vitesse
G0 F50 Z10 pour l’axe Z en grande vitesse

Vérifications du chauffage de la tête de l’extrudeuse
Pour tester l’appareil de chauffage il faut :
Envoyer le G-code M104 S50 pour commander le chauffage de l’extrudeuse pour atteindre 50 ° C. Pour atteindre 100°C envoyer le code M104 S100.
Regardez l’allumage de la LED à côté du MOSFET pilotant le chauffage . Cette luminosité donne une indication sur la puissance utilisée.
Envoyer le code M105 à plusieurs reprises pour relever la température. La valeur T correspond à la tête tandis que la valeur B correspond au lit chauffant.
Lorsque la température atteint environ 100 ° C, la LED devrait s’assombrir et le chauffage s’arrêter.
Envoyer le code M104 S0 pour arrêter le chauffage. Le voyant doit s’éteindre, l’extrudeuse doit refroidir.

Vérification du bon fonctionnement du lit chauffant
Faites de même pour le lit chauffant, si vous en avez un. La température du lit chauffant est réglé avec M140. Envoyer le G-code M140 S60 pour commander le chauffage du lit chauffant pour atteindre 60 ° C. M140 S0 permettra de couper le chauffage du lit.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Statistiques | visites : 56277

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Technocollège  Suivre la vie du site Fabrications  Suivre la vie du site REPRAP Mendel Prusa  Suivre la vie du site Réglages   ?