Didacticiels,
technocollège
& géologie amateur

L’acide acétique

dimanche 8 mai 2011 par Laurent SENEZ

L’acide acétique CH3-COOH.

L’acide acétique glacial est inflammable à partir de 39°. Mélangé avec de l’air, c’est explosif. Mais nous nous ne manipulerons que de l’acide acétique fortement dilué sous la forme de vinaigre cristal à 8%. C’est un produit moins agressif que les homologues minéraux mais l’odeur du produit concentré est désagréable, typique et irritante.

L’acide acétique (C2H4O2) est un acide résultant de l’oxydation complète de l’alcool ordinaire ; c’est l’acide du vinaigre. C’est un acide plus faibles que les acides minéraux (constantes de dissociation moins élevées).

Utilisation :
Par son coté acide il est destiné à attaquer les carbonates comme :

- le carbonate de calcium (CaCO3, calcite, aragonite, calcaire).
- le carbonate de magnésium
- le carbonate de fer (FeCO3, sidérite).
- le carbonate de plomb
- le carbonate de manganèse
- le carbonate de zinc
Seul le sel de chrome (acétate de Chrome II) n’est pas soluble. Il faudra l’utiliser pour enlever des encroûtements de calcite sur des échantillons qui risquent d’être endommagés par l’acide chlorhydrique. Il sera particulièrement efficace pour nettoyer de la dolomie recouverte de calcite.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Statistiques | visites : 54412

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Géologie amateur  Suivre la vie du site Préparation de l’échantillon  Suivre la vie du site Un peu de chimie...  Suivre la vie du site Les acides utilisés lors du nettoyage   ?